Back

Tout savoir sur la biodégradabilité

La biodégradabilité, qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ? Quel impact ? On vous dit tout.

La Biodégradabilité, on en entend beaucoup parler mais on ne sait pas concrètement ce que c’est… Aujourd’hui on lève le voile sur les mystères des produits biodégradables…C’est parti !

Qu’est-ce qu’un produit biodégradable ?

sowimage

Tout d’abord, la biodégradabilité est la capacité à se décomposer (ou se dégrader… d’où le mot bio-DÉGRADABLE ) en CO2 et minéraux grâce à l’aide de gentils micro-organismes (bactéries, champignons, algues… Mmmh charmant) qui se chargent du travail !

Que les produits soient organiques ou non, il faut savoir que TOUT est biodégradable, ce n’est qu’une question de temps ! Donc ce qui est important, c’est qu’ils soient FACILEMENT biodégradables !

Pour déterminer ce qui est FACILEMENT biodégradable, rien de plus simple. On prend en compte deux choses :

1/ Le degré : à quel stade de décomposition est le produit lors de notre mesure ?

2/ La durée : combien de temps le produit met à se décomposer ?

 

Pourquoi est-il important qu’un produit soit facilement biodégradable ?

Un produit est dit facilement biodégradable s’il est bien assimilé lorsqu’il est rejeté dans la nature et qu’il n’a aucun impact sur l’eau et les organismes aquatiques. S’il peut rejoindre le milieu naturel sans le perturber, alors il est facilement biodégradable ! Et plus il se décompose rapidement, mieux c’est !

sowimage

Et chez Yves Rocher, les produits sont-ils facilement biodégradables ?

Chez Yves Rocher, vous le savez, on est soucieux de la beauté de la nature autant que celle des femmes, alors on s’engage pour que tous nos produits lavants et/ou moussants (qui sont rejetés dans l’eau) soient facilement biodégradables. Sinon quoi ? Sinon ils ne sont tout simplement pas mis sur le marché ! Et oui on est comme ça chez Yves Rocher, on ne rigole pas… 😉

Concrètement comment ça marche ? On effectue de nombreux tests en laboratoire.

  • Etape 1 : On sélectionne avec soin les ingrédients sur la base de leur vitesse de biodégradabilité.
  • Etape 2 : On développe plusieurs pistes de formules à partir de ces ingrédients.
  • Etape 3 : On évalue en laboratoire chaque piste de formule et on conserve uniquement la formule présentant le meilleur score de biodégradabilité. C’est elle notre championne !

En cas d’échec, on stoppe le développement du produit.

sowimage

Prenons un exemple…

Les silicones sont des ingrédients qui ne sont pas facilement biodégradables alors depuis 2010 (8 ans déjà ? ça ne nous rajeunit pas…) on les a supprimés de nos shampooings. Et on ne s’est pas arrêté là… Pour plus d’infos sur les silicones, c’est par ici.

Allez, un autre exemple pour la route…

Avant, dans la plupart des exfoliants rincés, il y avait des microbilles de plastique. Bon c’est devenu interdit en France au début de l’année 2018 (et heureusement pour la planète !). Mais chez Yves Rocher, comme nos Experts font des recherches sur l’impact environnemental des matières premières, dont la biodégradabilité, on les a supprimés deux ans avant que la règlementation ne les interdise

A la place, nos super formulateurs les ont remplacés par des Poudres Exfoliantes 100% d’origine naturelle, sans altérer la qualité cosmétique des produits. Trop fort ! 

Voilà, vous savez tout ! Et si vous souhaitez en savoir plus sur les ingrédients de nos formules, c’est par ici.

Share