Back

Des vacances respectueuses de l’environnement

Partir en vacances : oui ! Détruire la planète sur notre passage : non ! On vous explique aujourd'hui comment réduire votre impact environnemental sans gâcher votre plaisir.

Le Slow travel autrement appelé éco-tourisme ou tourisme responsable, est une aspiration à la nouvelle consommation de voyages. Cette tendance est davantage un état d’esprit à adopter. Nous avons quelques conseils à vous donner pour rendre vos vacances un peu plus responsables ! Découvrez nos petits tips qui font la différence.

sowimage

Comment choisir sa destination eco-conscious ?

C’est la première question à se poser ! Vous rêvez d’évasions et de destinations exotiques, mais à moins d’avoir beaucoup de temps, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur l’avion. Et qui dit avion, dit empreinte carbone élevée. Saviez-vous qu’un trajet en avion émet plus de 2 fois plus de CO2 qu’un trajet en voiture et plus de 30 fois plus qu’un trajet en train ! Prenons un exemple : un Paris-Lyon (466km) représente 2h de train pour un rejet de 1.49kg de CO2 contre 96.6kg de CO2 en avion pour 1h de trajet, selon l'Agence de l'Environnement et de la maîtrise en énergie, Ademe.fr.

Pour un tourisme durable, l’idéal est donc de privilégier les destinations proches de chez vous et accessibles en train. Si vous avez finalement choisi de prendre l’avion, bien plus rapide ou unique moyen pour atteindre votre lieu de vacances (on vous l’accorde), voici quelques conseils :

  • prévoyez de vous installer plusieurs jours sur place. Vous vous imprégnerez mieux du lieu et justifierez mieux le bilan carbone du trajet.
  • Une fois sur place, reprenez vos bonnes habitudes en utilisant transports en commun ou vélo, sans oublier de marcher !

 

Certaines agences de voyage vous proposent de compenser les émissions de CO2 liées à votre voyage. Un bon moyen d’aller au bout du monde sans impacter la planète !

sowimage

Les gestes simples pour réduire son impact environnemental

Sacs plastiques à usage unique, pailles, bouteille d’eau, mégots…autant de déchets que vous laissez derrière vous si vous n’y prenez pas garde, même en vacances. Avec un peu d’anticipation, vous pouvez les éviter.

  • Emmenez votre gourde dans les destinations où l'eau est potable, sinon vous pouvez acheter une gourde filtrante qui permet de remplir sa bouteille partout dans le monde. Vous éviterez ainsi de laisser des bouteilles vides sur votre passage.
  • Conservez vos déchets pour les mettre ensuite à la poubelle et ne jetez pas vos mégots dans le sable (il faut 2 ans à un mégot pour se décomposer !)
  • Emportez votre sac réutilisable qui vous servira aussi bien pour aller à la plage que pour faire des courses en ville. On ne le dira jamais assez : les sacs plastiques sont vraiment à bannir. Comptez 400 ans pour une décomposition totale, sans oublier les dégâts causés sur la faune marine.
  • A l'hôtel ou au restaurant pensez à demander un cocktail sans paille ! Impossible de vous en passer ? Qu’à cela ne tienne : apportez la vôtre en inox ou en bambou !

Quelques chiffres : les pailles en plastique sont trop petites pour être recyclées ! Selon l'organisation Sea at Risk, 36,5 milliards de pailles sont utilisées par an dans l’UE et chaque jour, 8,8 millions de pailles sont jetées en France, uniquement dans l’industrie de fast food. 

Si au programme vous avez de la randonnée, faites attention à l'environnement qui vous entoure. Mégots et feux de camps sont à proscrire, au risque de déclencher des feux de forêts. De plus la faune et la flore peuvent être protégés, attention donc à rester sur les sentiers balisés pour ne pas vous mettre en danger ou mettre en danger la nature.

Se loger sur place 

A l'hôtel : demandez à ce qu’on ne vous change pas les draps et les serviettes chaque jour et privilégiez les douches, vous ferez des économies d’eau !

La location : de longue durée que ce soit de particuliers à particuliers, ou une chambre chez l'habitant, cela  permet de garder les habitudes de tri et de consommation locale. Les auberges de jeunesse et la location de bungalow soplusieurs options s'offrent à vous !  

Les alternatives au plus près de la nature : camping à la ferme, séjour dans des roulottes, à vous de trouver l'option qui vous ressemble le plus ! 

Et dans ma trousse de toilette, que dois-je mettre ? 

Pour ne pas laisser derrière vous des cotons et des flacons de vos gels douches et shampooing, nous vous recommandons d'emporter avec vous le gant démaquillant et les formats eco-douche et éco-shampooing qui sont réellement pratiques 

 

sowimage
sowimage

Au sujet des souvenirs...

Quoi de plus naturel que de vouloir rapporter un souvenir de vacances. On vous rappelle quelques règles élémentaires, qui là encore, ont pour but de préserver la nature.

  • Sable, coquillages, galet : dans certaines destinations, il est interdit d’en rapporter. De façon générale, les éléments naturels doivent rester dans leur milieu naturel.
  • Plantes, animaux : renseignez-vous avant tout achat. Vous pouvez sans le savoir contribuer à la disparition d’espèces.

A l'inverse, en achetant des produits locaux vous aiderez à faire marcher l'économie locale. 

Aussi, même si on peut penser que cela va être un bon souvenir, les balades et visites impliquant des animaux habituellement sauvages doivent semer le doute. Ces activités n'impliquent pas toujours une bonne condition animale et sont souvent des "attrape-touristes"(photo avec un bébé tigre,balade à dos d'éléphant...). Nous vous conseillons de bien vous renseigner au sujet de la maltraitance animale avant de faire une activité. Vous pouvez vous tourner vers des activités plus respectueuses (aide dans un refuge pour animaux sauvages par exemple), en bonus vous rencontrerez des locaux et aurez droit à une expérience unique ! 

Et vous, quelles sont vos habitudes écologiques en vacances ? Racontez-nous en commentaire !

Share