Back

L’histoire de Monsieur Yves Rocher

Yves Rocher : un homme aux multiples facettes ! Son amour pour la nature depuis son enfance, son esprit visionnaire... On vous raconte tout !

sowimage

Un homme pionnier

Yves Rocher. Ce nom que vous connaissez bien, ce n’est pas seulement celui d’une marque authentique et à part, c’est aussi celui d’un homme à la vision personnelle et non-conformiste.

Avant d’être le capitaine d’industrie tel que nous le connaissons actuellement, c’est avant tout le petit garçon de la Rue Saint-Vincent à La Gacilly, en Bretagne.

Sa vision de la beauté initiée il y a 60 ans se révèle incroyablement actuelle aujourd’hui. En invitant les femmes à « rester vraies » et à se reconnecter à la nature, il a défini les fondements de la marque Yves Rocher. Et comme il le disait : « Que nous soyons petit ou grand, c’est toujours notre raison d’être. Elle n’a pas varié avec le temps. »

Son succès, il le doit à sa ténacité bretonne, à son esprit visionnaire, mais aussi au monde végétal qui lui a tant apporté. Il déclarait d'ailleurs : « Plus la science avance et plus elle donne raison à la nature. »

sowimage

L’ancrage breton à La Gacilly

C’est dans le petit village de La Gacilly, en Bretagne qu’est né Yves Rocher, le 7 avril 1930. Son père est chapelier, sa boutique se trouve au rez-de-chaussée de leur maison, c’est de là que naît la fibre commerciale d’Yves Rocher.

Ayant une santé fragile, ses parents décident de lui faire l’école à la maison. Enfance insouciante et heureuse avec sa grande sœur, Les Landes de La Gacilly et la forêt de Brocéliande sont ses terrains de jeux.

À l’âge de 14 ans il doit surmonter la perte brutale de son père ce qui l’incite à se réfugier, chaque jour, dans les bois où il trouve du réconfort. C’est à ce moment-là qu’Yves Rocher se rend compte que la nature à un impact positif sur notre bien-être.

sowimage

Les débuts de la Cosmétique Végétale ®

Au début des années 50, une guérisseuse du village voisin révèle à Yves Rocher les secrets d’un produit à base de racines de ficaire qui a des vertus pour soigner les varices. Il concocte alors une crème à partir de ces racines et constate que cela fonctionne. Il commence alors à fabriquer cette crème dans la cuisine de sa mère.

Beaucoup de gens commencent à se plaindre, notamment les pharmaciens et Yves Rocher se voit régulièrement convoqué devant les tribunaux. Mais rien n’entrave sa ténacité, bien au contraire, sa motivation est décuplée.

Au fur et à mesure, cette fameuse crème devient un indispensable aux gens des villages voisins, Yves Rocher en expédie beaucoup, et ce n’est que le début…

Manquant d’espace et de moyens, mais pas de motivation, Yves Rocher se met en tête de conquérir le pays, l’idée : vendre sa crème par correspondance en publiant des annonces dans la presse nationale. Le succès est grandissant !

sowimage

La Beauté accessible à toutes

Yves Rocher ne veut plus seulement se limiter à une seule crème. Une idée lui vient en tête : rendre la beauté accessible à toutes les femmes ! Accessible par le prix, mais surtout accessible partout en France, car les femmes rurales ont autant envie de prendre soin d’elles que les femmes citadines.

Une première crème Camomille voit le jour, cette fleur a des vertus adoucissantes et apaisantes. Cette fois-ci, il s’agit de cosmétique, les pharmaciens ne devraient plus poser problème.

Yves Rocher travaille alors sur le « Livre vert de la Beauté », où il exprime sa vision de la beauté, pour toutes les femmes, peu importe l’âge, l’origine, le statut social. Il invite les femmes à rester « vraies », en accord avec elle-même.

sowimage

La Gacilly, un héritage précieux

Tout commence à La Gacilly, en Bretagne. Il y a 50 ans, La Gacilly se mourrait, en proie à l’exode rural. Grâce à l’attachement d’Yves Rocher pour son village, c’est toute l’économie de la région qui est relancée.

Yves Rocher s’était fait la promesse de faire revivre La Gacilly pour honorer la mémoire de son père. Plus la société se développe, plus le village prospère. Des emplois sont créés, et Yves Rocher a envie de s’investir autrement. Il se présente alors aux élections municipales et devient maire de son village.

Cet engagement politique lui permettra par la suite de devenir conseiller général, régional et d’œuvrer pour La Gacilly, ses habitants, son patrimoine et sa biodiversité.

La première boutique Yves Rocher ouvre, au 43 boulevard Haussmann à Paris. La croissance est au rendez-vous et La Gacilly inaugure son site de 300 salariés.

sowimage

Des fondamentaux ancrés dans la Marque

Bien qu’Yves Rocher nous ait quitté le 26 décembre 2009, son œuvre et son amour pour la nature rayonnent plus que jamais au travers de sa marque.

En perpétuel mouvement, il y a des fondamentaux immuables auxquels la marque sera toujours fidèle : les valeurs de respect du monde qui nous entoure mais aussi une vision singulière de la beauté.

sowimage

Que retenez-vous de la vie de Monsieur Yves Rocher ? Partagez-le nous en commentaires !

Share